Be Bad

Note 4/5

 

Nick Twisp est frustré. Il est jeune, mais sa vie ne sert à rien. Il est trop sage, trop timide, trop pudique, trop... puceau. Pendant ses vacances, il rencontre Sheeni Sounders, la "femme de sa vie". Nick et son alter ego, François Dillinger, essaieront de nombreuses tentatives afin de prendre la place de Trent, l'actuel petit ami de Sheeni... et de perdre sa virginité par la même occasion, pourquoi pas?

 

Première remarque, et négative malheureusement. Le film n'est pas "méchamment drôle" comme l'indique l'affiche, on sourit, on peut rire légèrement, mais on n'est jamais méchamment explosé de rire. Cela dit, ce n'est pas plus mal, l'humour reste subtil et Michael Cera est très doué pour ça sous ses airs de jeune ado timide et effrayé par la vie qui l'attend.

Deuxième remarque, et positive cette fois. Michael Cera est une vraie révélation, et ce film en est la preuve parfaite et carrément explicite. Il joue deux rôles: celui de Nick le puceau, et celui de François le bad boy insolent mais très doué. François est censé représenter la "mauvaise" partie de sa conscience, ce qui le rend capable de tout. Et c'est là qu'on le trouve incroyable! On oublie complètement qu'en vrai, François et Nick sont Michael Cera. 

Troisième remarque, je la qualifierai de "neutre". La frustration adolescente est bien représentée, il est vrai qu'à cet âge là, les garçons n'ont qu'une seule idée en tête... D'ailleurs, pour continuer dans le même registre, suivez les aventures d'un adolescent doté d'une qualité pratique pour un loser dans la nouvelle série américaine: Hard Times for R.J Berger.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×