Morning Glory

3/5 

 

Je ne sais pas s'il y a encore beaucoup de personnes qui aiment leur métier. Certains sont là par hasard, certains ont fait les études qu'il fallait faire pour être sûrs de gagner de l'argent, certains n'ont pas le choix et doivent assurer un revenu, certains sont rentrés dans la boîte grâce à un contact, bref, souvent, on est là, sans le vouloir vraiment. Becky Fuller, est là, parce qu'elle le veut ! Etre la productrice de l'émission télé du matin c'est sa vie. Elle met tout soupçon de vie privée de côté, ses rencards se terminent à 20h car elle se lève à 1h30 ... Elle vit pour son job. Sauf qu'un jour, sa petite chaine va devoir la licencier pour la remplacer par un meilleur diplôme. Elle enchainera les entretiens jusqu'à en obtenir un chez Ibs, une grande chaine américaine, mais pour la pire emission : Daybreak. Elle aura pour mission de remonter l'audimat, ce qui n'est vraiment, vraiment pas gagné. 

 

Rachel McAdams est définie comme "l'actrice la plus pétillante du moment" par Première. Agree. Elle est jolie, souriante, euphorique pour un rien, on l'aime bien, et on l'aime vite ! Face à elle : Harrison Ford en grosse fin de carrière, mais Harrison Ford quand même. Diane Keaton qui joue le rôle d'une présentatrice en pleine crise de la cinquantaine mais prête à tout pour prouver à son pays qu'elle garde la forme. Tellement qu'elle fera un combat contre un sumo, devant les caméras de Daybreak. 

 

Durant le film, on sourit mais on peut aussi rire aux éclats si on a la blague facile. Le film est bourré de gags prévisibles et surtout, l'humour qui plait le plus à cette génération : la blague à répétition ! 

 

Allez y, avec n'importe qui, ça fonctionnera quand même. 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×