Somewhere

 

1/5 

 

Hey Hey !! Welcome dans l'univers de Sofia Coppola !!! ... ... ... Ah non pas là. 

Non mais que s'est-il passé Sofia ?! 

En fait, c'est l'histoire d'un  acteur connu et à la mode, en pleine promo. Ce mec, ne fait rien de sa vie, on sait pas s'il est intelligent, s'il est drôle, s'il a des amis, s'il a des goûts, s'il aime quelqu'un, rien. On ne sait rien. Tout le film, on le voit se balader avec sa fille, qu'il ne voit habituellement jamais; on le voit jouer à Guitar Hero, on le voit faire des ronds avec sa grosse Porshe qui fait trop de bruit. Ce mec ne sert à rien ! 

Et ce que Sofia Coppola cherche à nous faire ressentir, c'est de la peine pour ce mec, qui -je précise- doit sortir 250 mots sur un film d'au moins 1h30. Sauf que bon ... Il nous donne pas envie Johnny Marco. Même son nom est impersonnel. On devrait compatir de sa solitude... Solitude qu'il comble lui-même par des lap-dances privés dans sa chambre, devant lesquels il s'endort

Alors le mot du jour c'est déception. 

 

Certains spectateurs diront que "la relation entre père et fille est magnifiquement illustrée dans ce film etc." Mais pas du tout ! Il ne sait même pas quoi lui dire, il ne sait même pas qu'elle fait de la danse depuis 3 ans... Il s'en tape, il veut juste avoir un peu de compagnie... Woow, génial. J'espère que ce film ne servira pas de modèle aux pères absents. 

Alors pourquoi 1/5 ? Pour la bande-originale les enfants ! Peut être que Sofia Coppola tient ça de Tarantino (qui lui a d'ailleurs permis d'obtenir un Lion d'Or pour Somewhere... Où va le monde si ce n'est dans la corruption?).  

 

Bref, on y va si on veut juste voir à quoi ça ressemble. 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site