La Lettre écarlate

La lettre écarlate Nathaniel HAWTHORNE

Warning : Tu aimes les romans de capes et d’épées, pleins de magie et de princes ensorcelés ? Eh bien lis un autre bouquin, l’ami ! La lettre écarlate se place dans la lignée de ces bouquins qu’on ne peut pas vraiment conseiller aux gens, étant donné que certains te diront « c’était nul, j’ai pas terminé » alors que d’autres tediront « l’un des plus beaux romans américains, un chef d’œuvre ! »…Tu vois de quel genre de bouquin je parle ? Non, toujours pas ? D’abord, installons l’ambiance et après, voyons ensemble, très cher websurfer, ce qu’on a à en dire. Esther Prynne vit seule dans une colonie américaine (oui nous sommes a l’époque des Quakers mon ami, sors ta Bible et ta robe de Docteur Quinn, appelle Sully et nuage d’encens !), son mari étant médecin et sur un autre continent. Du coup le jour où Esther tombe enceinte, la sentence est sans appel : elle devra porter un A (comme adultère) brodé sur la poitrine jusqu'à la fin de sa vie. Pire encore, elle est condamnée à porter seule ce fardeau, puisqu’elle refuse de dire qui est le père ! Le jour où le jugement tombe marque évidemment le grand retour de son mari dans la colonie, qui jure de découvrir l’infâme qui l’a déshonoré. De plus, il a un avantage de taille, personne ne sait qui il est, et peut ainsi faire son investigation sans se compromettre… il se lie d’amitié avec le pasteur qui je vous le donne en mille n’est autre que l’infâme en question ! Pas d’inquiétudes, meaner que tu es, tu pourrais croire que je balance, spoilers sur spoilers, mais tout ça on l’apprend dès le début. Non, ce qui au final vaut le coup, c’est de voir comment tout ce petit monde,que ce soit Esther, le pasteur, le médecin mais aussi les habitants de la colonie vont gérer tous ces évènements. Bien que le cadre soit un peu classique, les problèmes qui se posent sont eux intemporels : la culpabilité, l’infidélité, la vengeance, la folie, l’amour, la mort ! Très populaire aux States, ce bouquin a même inspiré le cinéma hollywoodien avec par exemple, dans un registre comique et récent, Easy Aavec Penn Badgley (si vous regardez Gossip Girl, vous savez de qui je parle), Lisa Kudrow (Phoebe dans Friends ) et Emma Stone (vu dans Crazy, Stupid Love ou encore La couleur des sentiments). Sur ce, have a good time, dear meaner !

 

Myr.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×