F.A.U.V.E.S

F.A.U.V.E.S

Conception de Michel Schweizer
Au Théâtre de la Cité Internationale
À voir de suite !

Révélation 2012. Cette pièce de danse, de "théâtre" d'improvisation, je dirai même plutôt de paroles, est un bonheur. Profonde, esthétique, émouvante, fragile. Elle met en scène des jeunes qui discutent, qui étalent leurs pensées sur le monde, qui font un peu les grands, comme on a pu le faire aussi à une époque pour se donner une contenance, pour comprendre le monde qui nous entoure et nous endurcir. "Niveau d'endurcicement n°..." de 1 à 5 sur les t-shirt en première partie de spectacle. Les jeunes artistes (comédiens, chanteurs, danseurs, slameurs) se mettent à nu sur le plateau, parlent d'eux, de leur vie, de leur sensation de vie, de leurs buts, de leurs faille, de leurs doutes, de ce qui les touche. Et ça nous touche. Au plus près de la vérité, au plus près du public, tout cela coupé en transition avec des moments de musique, de danse, etc. F.A.U.V.E.S le titre m'a interpellée car je me suis demandée si Michel Schweizer n'a pas conçu cette expérience comme un laboratoire d'échange, un laboratoire humain de jeunes, un laboratoire d'énergies vigoureuses et de vitalité. Ça se pose.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×